Veuillez utiliser cette adresse pour citer ce document : http://dspace.univ-tlemcen.dz/handle/112/14317
Titre: La représentation du Moi et de l’Autre dans les œuvres de Amin Maalouf : Origines Identités meurtrières
Auteur(s): CHAOUCH RAMDANE, Zineb
Mots-clés: Représentation, l’Autre, le Moi, l’identité, philosophie, exclusion, culture
Date de publication: 7-jui-2019
Résumé: Le regard ne porte pas réellement sur l’objet réel car il n’est qu’une projection indirecte du voir. Il pourrait être une sorte de « vidéor » remplaçant ainsi la chose vue par un objet représenté offert à l’imagination dans une autre réalité. Sartre donnerait à cette action une dimension « d’irréalisation » surtout lorsque le regard de l’esprit se dirige vers le représenté. Un représenté vu selon celui qui regarde … Cet « Autre » est-il l’extension du « Moi » ? S’il l’est, comment tolérer alors que, victimes de représentations inauthentiques, ces deux entités complexes puissent vivre dans la méfiance, les conflits et les guerres ? L’être humain obéit à un « code » social, culturel, cultuel, économique, historique mais les constituantes de son identité l’amènent parfois à renier l’Autre qui est l’étranger, l’inconnu qu’on méprend, qu’on tue. Donc qu’est-ce que cette identité qui tue ? Qu’est-ce que cette « identité » qui condamne et réprouve l’autre ? Des actions sont déployées par des médiateurs humanistes pour qu’enfin soit normalisée la relation entre les hommes dans un rapprochement qui fera que chacun puisse exprimer fièrement sa culture, son identité dans un moi épanoui.
URI/URL: http://dspace.univ-tlemcen.dz/handle/112/14317
Collection(s) :Doctorat en Français

Fichier(s) constituant ce document :
Fichier Description TailleFormat 
chaouech-zineb.pdf4,3 MBAdobe PDFVoir/Ouvrir


Tous les documents dans DSpace sont protégés par copyright, avec tous droits réservés.