Veuillez utiliser cette adresse pour citer ce document : http://dspace.univ-tlemcen.dz/handle/112/14101
Titre: L’élixir dans la littérature fantastique Cas de : Balzac dans L’élixir de longue vie, Hoffmann dans Les élixirs du Diable et Stevenson dans Le cas étrange du Docteur Jekyll et de Mr Hyde
Auteur(s): Mesli, Amel
Mots-clés: Victor Hugo, pensée sociale, pensée morale, peine capitale, misère sociale.
Date de publication: 9-avr-2019
Résumé: Victor Hugo donne aux notions de « social » et d’ « humain » une immense envergure à travers toute son œuvre. Sa pensée sociale a des aspects multiples dont chacun correspond à une des phases de l’évolution de ses expériences littéraires et socio-politiques. Pour cela, nous allons nous interroger sur l’impact de la pensée morale et sociale de l’écrivain en tentant de tracer l’évolution dans son œuvre. Ainsi, nous nous proposons d’étudier, à travers cet article, deux récits de sa jeunesse Le Dernier jour d’un condamné et Claude Gueux, qui traitent la question de la peine capitale, cette dernière va engendrer un autre sujet social, abordé à l’âge adulte dans son chef d’œuvre Les Misérables, qui est celui de la justice sociale et de la lutte contre la misère.
URI/URL: http://dspace.univ-tlemcen.dz/handle/112/14101
Collection(s) :Doctorat en Français

Fichier(s) constituant ce document :
Fichier Description TailleFormat 
amel-mesli.pdf3,82 MBAdobe PDFVoir/Ouvrir


Tous les documents dans DSpace sont protégés par copyright, avec tous droits réservés.