Veuillez utiliser cette adresse pour citer ce document : http://dspace.univ-tlemcen.dz/handle/112/5673
Titre: effet de la variabilite spatiale du mouvement sismique sur le comportement dynamique des ponts
Auteur(s): Benmansour, Nassima
Mots-clés: Ponts
Analyse dynamique
RPOA
Variabilité spatiale
Mouvement Sismique
Simulation
Traitement de signal
Date de publication: 16-sep-2013
Résumé: La variabilité spatiale du mouvement sismique (SVGM) est un aspect très important du chargement sismique sollicitant les structures étendues. L’objectif de ce travail est d’étudier les effets de ce phénomène sur la réponse dynamique des ponts. Une étape indispensable dans cette étude est la génération des mouvements sismiques différentiels, appliqués généralement aux supports de la structure sous forme de déplacements. Ceci conduit alors à l’intégration temporelle de l’accélération. Cependant, l’intégration directe des accélérations mesurées ou simulées entraine souvent des dérives non réalistes dans la vitesse et le déplacement obtenus. Dans cette recherche, une démarche de génération des mouvements sismiques non stationnaires et variables est proposée. Elle comprend une procédure originale de correction, simple et efficace, permettant de résoudre le problème d’intégration des accélérations générées. La démarche proposée a été validée à travers quelques exemples. L’Eurocode 8 (EC8) et récemment le règlement parasismique Algérien des ouvrages d’art (RPOA), sont parmi les rares codes de dimensionnement de ponts à proposer des approches simplifiées pour tenir en compte de la SVGM. L’autre objectif de cette thèse est d’évaluer la méthode proposée par le RPOA en la comparant avec des approches plus raffinées et avec les dispositions de l’EC8. Pour cela, différents ponts ont été étudiés et les résultats obtenus montrent que la méthode simplifiée du RPOA ne donne pas des résultats satisfaisants. La solution proposée dans ce travail est d’en modifier les valeurs du déplacement absolu pour obtenir des résultats semblables aux autres méthodes. Il a été indiqué également que les déplacements différentiels des méthodes simplifiées proposées par le RPOA et l’EC8, doivent être appliqués dans les deux sens du pont, à partir des deux culées. L’analyse linéaire de différents ponts sous les effets du mouvement sismique différentiel montre aussi que la SVGM peut augmenter localement la réponse structurale, même dans le cas des ponts symétriques situés sur des sites uniformes. Quant à l’analyse non linéaire, elle illustre que la SVGM peut entraîner une augmentation de la demande de ductilité dans les colonnes des ponts étudiés.
URI/URL: http://dspace.univ-tlemcen.dz/handle/112/5673
Collection(s) :Doctorat Classique en Génie Civil

Fichier(s) constituant ce document :
Fichier Description TailleFormat 
EFFET DE LA VARIABILITE SPATIALE DU MOUVEMENT SISMIQUE SUR LE COMPORTEMENT DYNAMIQUE DES PONTS.pdf3,84 MBAdobe PDFVoir/Ouvrir


Tous les documents dans DSpace sont protégés par copyright, avec tous droits réservés.