Veuillez utiliser cette adresse pour citer ce document : http://dspace.univ-tlemcen.dz/handle/112/13888
Titre: Statut De La Vitamine D Chez Les Enfants Récemment Diabétiques De Type 1 Hospitalisés Dans Le Service De Pédiatrie EHS (Mère et Enfant)-Tlemcen
Auteur(s): Asmaa, OUADA
Mots-clés: vitamine D, insuline, diabète type 1,supplémentation en vitamine D,hémoglobie glyqué A1.
Date de publication: 24-jui-2018
Résumé: Sujet: Evaluation du Statut de la vitamine D chez les enfants récemment diabétiques type 1 âgés entre 1 an et 15 ans hospitalisés dans le service de pédiatrie A EHS Tlemcen. De plus en plus des recherches ont montré l’importance de la carence en vitamine D dans la population générale qui est incriminer dans plusieurs problèmes de santé .Des nouvelles études épidémiologiques permettent de contrôler certaines hypothèses sur l’association entre les taux bas de vitamine D et l’augmentation de nombreuses pathologies. Une relation entre des concentrations basses de 25 (OH) D et une augmentation de la fréquence de diabète type 1 a été révélé dans plusieurs études. Objectif : Notre étude a évalué le statut de la vitamine D chez les enfants récemment diabétiques type 1 hospitalisés dans le service de pédiatrie A EHS Tlemcen durant 6 mois. Résultats : L’âge moyen est de 8,44ans ± 3,54. Le taux sérique moyen de la vitamine D est de 17,46 ng/ml ± 6,65. La médiane est de 17,19.Le minimum est de 4,44 ng/ml. Le maximum est de 37,70ng/ml. Méthode : Il s'agissait d'une étude descriptive visé analytique dans le service de pédiatrie A EHS de Tlemcen. Chez des patients diabétiques type 1 récemment diagnostiqués (âge de 1 an à 15 ans et. En plus des informations de base et de la prise en charge concernant leur diabète, les paramètres métaboliques et le 25 (OH) D sérique ont été mesurés et le taux sérique de la PTH, anti GAD, TSH, FT4, anti TPO et l’HbA1c. La prévalence de l’hypovitaminose D dans notre étude est de 98% (pour des taux inferieurs à 30 ng/ml dont 16 % ont présenté une carence sévère en vitamine D et 46% souffraient d’une carence modérée et 36% souffraient d’une insuffisance et 2 % des patients avaient un taux normal. On a démontré dans notre étude que L’hypovitaminose D n’est pas liée significativement avec le sexe, l’âge, l’IMC, phototype, la zone d’habitat, la supplémentation en 1ère année (p˃0,05), mais ça n’exclue pas l’influence de ces facteurs négativement sur le profil vitaminique du patients car notre étude a us plusieurs difficulté durant sa réalisation et aussi la faible taille d’échantillon. Conclusion : L’insuffisance en vitamine D (98%) est élevée dans notre étude qui nécessite une sensibilisation sur l’importance et le bon choix alimentaire et une exposition solaire efficace afin d’assurer les apports en 25(OH)D
URI/URL: http://dspace.univ-tlemcen.dz/handle/112/13888
Collection(s) :Thèse Pharmacie



Tous les documents dans DSpace sont protégés par copyright, avec tous droits réservés.