Veuillez utiliser cette adresse pour citer ce document : http://dspace.univ-tlemcen.dz/handle/112/11559
Titre: ANALYSE SPECTRO-TEMPORELLE DES COMPOSANTES INTERNES DU PREMIER ET SECOND BRUIT CARDIAQUE.
Auteur(s): HAMZA CHERIF, Lotfi
Mots-clés: Phonocardiogramme, transformées en ondelettes, bruits cardiaques, composantes internes des bruits cardiaques.
segmentation, localisation, split, analyse temps-fréquence.
Date de publication: 2013
Résumé: Cette thèse concerne l’analyse et le traitement des bruits cardiaques le plus souvent recueillis lors d’un enregistrement par un stéthoscope numérique. Le but espéré par cette étude est la mise au point d’un outil automatisé susceptible de conforter et d’aider les spécialistes cliniciens dans leur prise de décision lors de l’établissement d’un diagnostique médical. Une première phase dans l’analyse des signaux cardiaques (signal phonocardiogramme) va s’attacher à la localisation du premier et deuxième bruit cardiaque (B1 et B2) afin d’opérer à leur segmentation dans le but de discerner clairement les deux composantes internes de B1 (composantes mitrale et tricuspide : M1 et T1) et de B2 (composantes aortique et pulmonaire A2 et P2). Plusieurs techniques de localisation des deux bruits cardiaques (B1 et B2) ont déjà été utilisées mais très rarement pour leurs composantes internes (M1, T1, A2 et P2). La localisation et la reconnaissance des composantes internes des bruits cardiaques s’avère une des taches les plus ardues en raison du chevauchement de leur bande de fréquence et de l’extrême étroitesse de la donnée temporelle qui les sépare. A cet effet l’utilisation de la transformée de Hilbert parait très appropriée pour répondre favorablement aux différentes inquiétudes soulevées et de fournir des résultats beaucoup plus encourageant que ceux donnés par les autres techniques (basées sur les représentations tempsfréquence). Une représentation graphique par utilisation de la transformée en ondelettes continue (TOC) nous permettra de discerner la position exacte des différentes composantes savoir laquelle précède l’autre (très utilisée pour le diagnostique des valvulopathies). Ainsi dans le but de localiser les différentes composantes internes des bruits cardiaques on utilisera l’enveloppe de Hilbert qui va non seulement aider à l’extraction de ces composantes internes mais aussi permettre de calculer l’intervalle de temps entre M1 et T1 et A2 et P2. Cet intervalle connu sous le nom de « split » est d’une importance inestimable dans la détection de pathologies cardiaques surtout le split B2 (deuxième bruit cardiaque), très apprécié et utilisé par les spécialistes cardiologues, communément connu comme étant la « clé du diagnostic » des valvulopathies cardiaques. La localisation des composantes internes va nous permettre dans une phase ultérieure, par le biais de paramètre spectraux, de procéder à une estimation de la pression artérielle pulmonaire systolique. En dernière phase et en se basant sur l’algorithme de segmentation élaboré il est possible de trouver une relation entre la variation du split et la détermination de la sévérité pathologique de différents signaux phonocardiogrammes.
URI/URL: http://dspace.univ-tlemcen.dz/handle/112/11559
Collection(s) :Doctorat en GBM

Fichier(s) constituant ce document :
Fichier Description TailleFormat 
Doct.EBM.Hamza Cherif.pdf5,25 MBAdobe PDFVoir/Ouvrir


Tous les documents dans DSpace sont protégés par copyright, avec tous droits réservés.