Veuillez utiliser cette adresse pour citer ce document : http://dspace.univ-tlemcen.dz/handle/112/11457
Titre: Analyse du signal Phonocardiogramme en vue de mesurer la pression artérielle.
Auteur(s): Omari, Tahar
Mots-clés: Pression sanguine, signal PCG, signal PPG.
temps de transit de pouls TTP, débruitage automatique par ondelette.
Date de publication: jui-2017
Résumé: Le signal Phonocardiogramme PCG décrit l’activité hémodynamique et/ou mécanique du coeur. Différents paramètres physiologiques peuvent être déduits de ce signal en vue d’un diagnostic cardiaque ou encore cardio-vasculaire. Parmi ces paramètres la pression artérielle. En fait,la mesure de la pression artérielle de manière continue et non-invasive est d’une grande importance surtout chez les patients dans un état critique. Ainsi, plusieurs approches ont été développées pour la mesure de cette pression. La plus importante est celle employant la mesure du temps de transit de pouls (TTP) obtenu par une acquisition simultanée des deux signaux physiologiques, électrocardiogramme et photopléthysmogramme. Néanmoins, elle reste une technique très sensible, encombrante et désagréable pour le patient. Dans cette thèse, une alternative à travers le signal phonocardiogramme (PCG) est proposée. Dans ce but, une base de données d’enregistrement PCG de 37 sujets avec leurs pressions équivalentes et d’autres données tel que : l’âge, le poids, la taille et le rythme cardiaque, a été réalisée. L’idée est de trouver une probable corrélation entre les durées systolique et diastolique et le TTP estimé par la pression moyenne. Afin de mesurer la durée systolique et diastolique dans le signal PCG, un algorithme a été développé, où une nouvelle approche de débruitage automatique par ondelette a été proposée. Elle permet une sélection automatique de l’ondelette mère analysante et le meilleur niveau de décomposition pour un filtrage optimal. Elle a été testée sur un grand nombre de signaux synthétiques et réels, ainsi que comparé à deux autres techniques, où les résultats trouvés sont nettement meilleurs. La corrélation entre le TTP et signal PCG a été étudiée et évaluée à travers un système de réseau de neurones avec quatre entrées (durée systolique, durée diastolique, le rythme cardiaque et la taille) et douze sorties équivalentes au TTP désiré. Une étude de comparaison a été effectuée entre les différentes pressions artérielles estimée et celle mesurée. Les résultats trouvés sont très satisfaisants avec une erreur absolue inférieure à 5mmHg.
URI/URL: http://dspace.univ-tlemcen.dz/handle/112/11457
Collection(s) :Doctorat en GBM

Fichier(s) constituant ce document :
Fichier Description TailleFormat 
Doct.EBM.Omari.pdf5,23 MBAdobe PDFVoir/Ouvrir


Tous les documents dans DSpace sont protégés par copyright, avec tous droits réservés.