Veuillez utiliser cette adresse pour citer ce document : http://dspace.univ-tlemcen.dz/handle/112/11406
Titre: Traitement et Analyse des Signaux Oscillométriques de la Pression Artérielle du Sang.
Auteur(s): BENMIRA, Amir Mokhfi
Mots-clés: la technique oscillométrique,algorithmes heuristiques .
signal oscillométrique,iagnostique cardiovasculaire.
Date de publication: 3-jui-2017
Résumé: Les études réalisées dans ce travail de thèse se focalisent sur deux techniques non invasives couramment utilisés pour l’estimation de la pression artérielle. La technique manuelle basée sur l’auscultation des bruits de Korotkoff, et la technique oscillométrique basée sur l’enregistrement et l’analyse des infimes pulsations de pression en relation avec le mouvement de la paroi artérielle pendant le dégonflage du brassard, cette technique est implémentée dans la majorité des tensiomètres automatiques. Initialement nous avons développé une plateforme de mesure automatique de la pression artérielle et d’acquisition du signal oscillométrique à travers une interface graphique. Cette plateforme a été par la suite exploitée pour collecter une base de données des signaux oscillométriques, sur laquelle nous avons développé et implémenté deux algorithmes d’estimation des pressions artérielles systolique diastolique et moyenne par l’analyse d’enveloppe oscillométrique. Le premier algorithme consiste à calculer la dérivée des pics oscillométriques par rapport à la pression statique du brassard, quant au deuxième algorithme, la dérivée des pics était calculée par rapport au temps. L’importance d’évaluer la rigidité de la paroi artérielle en diagnostique cardiovasculaire n’est pas à rappeler, c’est dans ce contexte que nous avons procédé à analyser la forme des pulsations oscillométriques pour explorer l’impact des réflexions des ondes artérielles sur la déformation de l’onde de pouls. L’utilisation des tensiomètres automatiques se vulgarisent de plus en plus en milieux cliniques, en cabinet médicale et même à domicile du fait que l’automesure permet au patient de prendre sa pression lui-même. Cependant, ces dispositifs utilisent des algorithmes heuristiques pour le calcul des pressions artérielles systolique, diastolique. Ainsi, il est recommandé d’utiliser la technique auscultatoire reconnue actuellement comme la référence clinique. Cependant cette technique elle-même souffre de certaines limites souvent ignorées par le personnel médical et paramédical. Dans cette perspective nous avons publié une revue de la littérature dans laquelle on a analysé l’état de l’art en relation avec ces deux techniques. Cette revue de la littérature montre que l’origine des bruits de Korotkoff n’est pas clairement illustrée, face aux différentes hypothèses proposées. Alors, nous avons enregistré les images ultrasongraphiques en mode B et en Doppler de l’artère brachiale avec un échographe, simultanément avec l’acquisition des bruits de Korotkoff, la pression du brassard et le signal ECG. Nous avons analysé le mouvement de la paroi artérielle pendant le dégonflage du brassard, en relation avec la production des bruits de Korotkoff, la variation de la vitesse de l’onde de pouls PWV et la pression transmurale. Ainsi, nous avons d’abord confirmé par illustration in vivo le rôle de la vitesse de l’onde pouls dans les vibrations de la paroi artérielle qui est à l’origine des bruits de Korotkoff, et l’implication de la pression du brassard sur la pression transmurale et la variation de l’onde de pouls.
URI/URL: http://dspace.univ-tlemcen.dz/handle/112/11406
Collection(s) :Doctorat en GBM

Fichier(s) constituant ce document :
Fichier Description TailleFormat 
Doct.EBM.Benmira.pdf3,92 MBAdobe PDFVoir/Ouvrir


Tous les documents dans DSpace sont protégés par copyright, avec tous droits réservés.