Veuillez utiliser cette adresse pour citer ce document : http://dspace.univ-tlemcen.dz/handle/112/6864
Titre: LE CRETACE SUPERIEUR DU DJEBEL EL KOHOL (LE PASSAGE CENOMANIEN-TURONIEN DANS LA REGION D'EL KOHOL) (ATLAS SAHARIEN, ALGERIE)
Auteur(s): Lalicene, RERBAL
Mots-clés: El Kohol, Djebel Amour,
Vraconien
nomanien-Turonien,
ostratigraphiques,
sédimentologique, signature géochimique,
phase anoxique
Date de publication: 25-nov-2014
Résumé: In the region of El Kohol (Amour Mount), a section extending from the Upper Albian (Vraconian) to Lower Turonian has been the subject of a multidisciplinary study particularly in the areas oflithological, paleontological and geochemical analysis. In the absence of dating elements for the series from the Upper Albian-Cenomanian pp) (Fi Rhelida Formation and M'daouar formation), we found it useful to focus our work on the Rhoundajaïa formation and the Cenomanien-Turonian limit (93.5 + / - 0.2 Ma). The latter is associated with an anoxic event of global expansion. - In this context, the combination of biostratigraphic data, sedimentological analysis and geochemical signature (CaCO3 and TOC) enabled us for the first time to draw the probably lirait between Cenomanian and Turonian. On the other hand, the recorded change of facies and biofacies in the Rhoundajaïa formation testifies a global anoxic phase that deserves a more detailed study. Key-words: Bi Kohol, Amour Mount, Vraconian, Cenomanian-Turonian, Biostratigraphic, Sedimentologic, Geochemicai signature, Anoxic phase. 4Dans la région d'El Kohol (Djebel Amour), une coupe s'étendant de I'Albien supérieur (Vraconien) au Turonien inférieur a fait l'objet d'une étude pluridisciplinaire notamment dans les domaines de l'analyse lithologique, paléontologique ou encore géochimique. En absence d'éléments datation pour la série comprise entre l'Albien supérieur-Cénomanien inférieurp.p.) (Formation d'El Rhelida et Formation de M'daouar), nous avons jugé utile de focaliser notre travail sur la Formation de Rhoundajaïa et la limite Cénomanien-Turonien (93,5 +1- 0,2 Ma). Cette dernière est associée à un événement anoxique d'extension globale. Dans cette optique, la combinaison des données biostratigraphiques, l'analyse -- sédimentologique et la signature géochimique (CaCO3 et COT) ont permis pour la première fois de tracer la limite probable du Cénomanien-Turonien. D'autre part, le changement enregistré des faciès et des biofaciès au niveau de la formation de Rhoundajaïa témoigne en faveur d'une phase anoxique globale qui mérite une étude plus détaillée. Mots-clés: El Kohol, Djebel Amour, Vraconien, Cénomanien-Turonien, biostratigraphiques, sédimentologique, signature géochimique, phase anoxique.
URI/URL: http://dspace.univ-tlemcen.dz/handle/112/6864
Collection(s) :Magister en STU

Fichier(s) constituant ce document :
Fichier Description TailleFormat 
Lalicene-RERBAL.pdf13,41 MBAdobe PDFVoir/Ouvrir


Tous les documents dans DSpace sont protégés par copyright, avec tous droits réservés.