Veuillez utiliser cette adresse pour citer ce document : http://dspace.univ-tlemcen.dz/handle/112/5416
Titre: Langues, discours institutionnels et pratiques langagières des jeunes au Maghreb : Les cas de l’Algérie et du Maroc Étude sociolinguistique
Auteur(s): abbaci, amel
Mots-clés: Politiques linguistiques, pratiques langagières, jeunes locuteurs algériens et marocains, monolinguisme étatique, plurilinguisme additif, représentations sociolinguistiques, évaluation des politiques linguistiques.
Date de publication: 17-jui-2014
Résumé: Ce travail à visée descriptive, exploratoire et explicative, repose sur l’analyse du discours institutionnel sur les langues et la vérification de ces retombées sur les pratiques langagières des jeunes locuteurs algériens et marocains. Il s’agit entre autres, de cerner l’impact du discours institutionnel sur les représentations/attitudes linguistiques des jeunes face aux langues et aux politiques linguistiques de leurs sociétés. Notre recherche se veut donc une présentation et une analyse de l’impact des politiques linguistiques dans leurs différentes formes dans la réalité maghrébine. Nous nous proposons ainsi de présenter, de décrire et d’analyser la nature et la dimension du discours institutionnel au Maghreb et vérifier par le biais de la description de la dynamique des pratiques langagières en milieu urbain, le rapport qu’entretiennent les jeunes locuteurs avec les langues de leur entourage immédiat et la place qu’ils leur attribuent.L’analyse des pratiques langagières révèle de la présence d’un plurilinguisme additif où toutes les langues s’additionnent en harmonie pour laisser place à de nouvelles formes que les institutions continuent à ignorer au nom de l’unification et l’homogénéisation linguistique
URI/URL: http://dspace.univ-tlemcen.dz/handle/112/5416
Collection(s) :Doctorat en Français

Fichier(s) constituant ce document :
Fichier Description TailleFormat 
abbaci-amel.pdf5,28 MBAdobe PDFVoir/Ouvrir


Tous les documents dans DSpace sont protégés par copyright, avec tous droits réservés.