Veuillez utiliser cette adresse pour citer ce document : http://dspace.univ-tlemcen.dz/handle/112/5046
Titre: Schizophrénie et toxicomanie
Auteur(s): ABDI, LEILA
Date de publication: 2012
Résumé: Cette étude préliminaire n'a pas la prétention d'être une étude scientifique. L'échantillonnage est trop petit et les critères choisis au départ nous limitent. Dans une partie des cas, nous avons obtenu peu d'éléments anamnestiques précis. Il s'agit souvent, pour le patient, de l'impossibilité à raconter son histoire. La chronologie des éléments de vie est présentée de manière floue et mélangée, les dates sont incertaines quand elles sont mentionnées. De plus, un déclenchement n'empêche pas de parler de structure psychotique préalable. Cette étude nous donne néanmoins quelques indications et ouvre des questions. A la vue des résultats, nous pouvons constater que, pour la plupart des patients, la prise de drogues semble avoir une fonction apaisante sur les phénomènes élémentaires. Beaucoup de patients optent pour les drogues sédatives sans que ce ne soit la règle. Cette fonction d'apaisement peut aussi se déduire des cas de crises psychotiques survenues après le sevrage. Ceci n'implique pas nécessairement que c'est l'action du produit en tant que tel sur le cerveau qui produit ces effets. Nous avons pu constater comment cette fonction peut être accomplie par des substances différentes et comment un même produit peut avoir des effets différents chez différents sujets.
URI/URL: http://dspace.univ-tlemcen.dz/handle/112/5046
Collection(s) :Rapport du stage

Fichier(s) constituant ce document :
Fichier Description TailleFormat 
schizophrenie-et-toxicomanie.pdf118,76 MBAdobe PDFVoir/Ouvrir


Tous les documents dans DSpace sont protégés par copyright, avec tous droits réservés.