Veuillez utiliser cette adresse pour citer ce document : http://dspace.univ-tlemcen.dz/handle/112/2969
Affichage complet
Élément Dublin CoreValeurLangue
dc.contributor.authorHadjila, Amina-
dc.contributor.authorBouterfas, Wafaa-
dc.date.accessioned2013-11-26T08:20:42Z-
dc.date.available2013-11-26T08:20:42Z-
dc.date.issued2012-07-03-
dc.identifier.urihttp://dspace.univ-tlemcen.dz/handle/112/2969-
dc.description.abstractLes patients psychiatriques présentent une surmortalité liée en partie aux morts subites, favorisées par certains antipsychotiques et d'autres psychotropes. La mauvaise tolérance cardiaque de ces médicaments est liée à l'allongement de l'intervalle QT. Dans le but d'étudier la relation entre la prise d'antipsychotiques et l'apparition des allongements de l'intervalle QT, une étude cohorte analytique prospective type exposé non exposé a été menée au niveau du CHU Tlemcen, service de psychiatrie (Novembre20 11-Mai2012). Nos résultats montrent qu'au bout de trois semaines une prise régulière d'antipsychotiques allonge l'intervalle QT, en plus l'association Halopéridol- Lévomépromazine est accusée d'être la plus cardiotoxique. Par contre, on n'a pas trouvé une relation significative entre l'allongement de l'intervalle QT et les facteurs sexe, âge ou habitudes toxiques. En se basant sur ces résultats, un protocole de surveillance cardiologique et biologique stricte est recommandé au prés des soignants en milieu psychiatrique. Ces derniers doivent également donner plus d'importance à cet effet indésirable qui reste éconnu. Psychiatric patients have an excess mortality associated with sudden death, in part, favored by some antipsychotics and other psychotropic drugs. Poor cardiac safety of these drugs is associated with prolongation of the QT interval. In order to study the relationship between antipsychotic drug use and the appearance of lengthening of the QT interval, a prospective cohort study analytical type unexposed exposed was conducted at the CHU Tlemcen, Department of Psychiatry (Novembre201 1 - Mai2012). Our results show that after three weeks a regular intake of antipsychotic drugs prolongs the QT interval, in addition to the association Haloperidol-levomepromazine is accused of being the most cardiotoxic. By cons, we found no significant relationship between the lengthening of the QT interval and the sex, age and toxic habits. Based on these results, a strict protocol for cardiac and biological monitoring is recommended upwind of psychiatric caregivers. They must also give more importance to this unknown side effect.en_US
dc.language.isofren_US
dc.subjectAllongementen_US
dc.subjectantipsychotiquesen_US
dc.subjectélectrocardiogrammeen_US
dc.subjectintervalle QT.en_US
dc.titleCardiotoxicité et prise d'antipsychotiques: évaluation de l'allongement de l'intervalle QT chez les malades psychotiques hospitalisés au niveau du service de psychiatrie du CHU Tlemcenen_US
dc.typeThesisen_US
Collection(s) :Thèse Pharmacie

Fichier(s) constituant ce document :
Fichier Description TailleFormat 
Cardiotoxicite-et-dantipsychotique.pdf7,97 MBAdobe PDFVoir/Ouvrir


Tous les documents dans DSpace sont protégés par copyright, avec tous droits réservés.