Veuillez utiliser cette adresse pour citer ce document : http://dspace.univ-tlemcen.dz/handle/112/2235
Titre: Bioécologie des Coléoptères (Arthropodes- Insectes) du marais salé de l’embouchure de la Tafna (Tlemcen)
Auteur(s): BOUKLI HACENE, Samira
Mots-clés: Diversité
Régularité
Peuplements
Coléoptères
Marais salé
Embouchure de la Tafna
Ouest algérien
Date de publication: 2012
Résumé: Une étude sur la bioécologie des peuplements des Coléoptères a été réalisée entre octobre 2009 et septembre 2010 dans le marais salé de l’embouchure de la Tafna. Des piégeages bimensuels effectués dans cinq faciès de végétation ont fourni 3833 spécimens répartis en 140 espèces dont deux espèces nouvelles pour l’Algérie. De point de vue biogéographique, la faune est majoritairement d’origine paléarctique dont 8% sont endémiques de la méditerranée occidentale et 9% endémiques d’Afrique du Nord, seule Orthomus abacoïdes est endémique d’Algérie. Une espèce remarquable mérite d'être mentionnée en raison de l'importance que revêt sa présence dans le marais, Dapsa pallescens est une endémique des côtes méditerranéennes, présente uniquement au Maroc et en Algérie. Cette richesse spécifique varie d’un groupement à un autre (19 à 87 espèces). Les richesses élevées sont en relation directe avec une période de submersion moins longue, un taux de salinité moins élevé mais également une richesse floristique plus importante. Les indicateurs de diversité montrent que les peuplements sont diversifiés, réguliers et bien structurés dans l’ensemble à l’exception du groupement des points les plus bas où les plus fortes concentrations salines sont enregistrées. L’évolution temporelle fait ressortir des richesses et des abondances maximales essentiellement entre le début du printemps et le début de l'été. La composition des peuplements reste très différente d’un groupement à un autre, l’indice de similitude n’excède pas les 40%. L’analyse biotypologique par classification ascendante hiérarchique des 140 espèces dégage six unités coenotiques définies en fonction de la dominance moyenne et de l’occurrence, mettant ainsi en évidence une microdistribution spatiale des espèces.
URI/URL: http://dspace.univ-tlemcen.dz/handle/112/2235
Collection(s) :Doctorat en Ecologie et Environnement

Fichier(s) constituant ce document :
Fichier Description TailleFormat 
THESE-BOUKLI-HACENE-Samira.pdf2,85 MBAdobe PDFVoir/Ouvrir


Tous les documents dans DSpace sont protégés par copyright, avec tous droits réservés.